Sélectionner une page

L’été fut une épreuve pour nombre d’entre nous. Canicules, sécheresses, incendies, inflation… le président Emmanuel Macron fait le constat, grave, de “la fin de l’abondance et de l’insouciance”. 

Si les classes capitalistes, elles, profitent en effet d’un monde d’abondance et d’insouciance avec leurs golfs, leurs yachts et leurs jets privés, les classes populaires savent depuis longtemps vivre dans un monde contraint et sobre. 

Mais une chose est certaine, l’avenir ne réside pas dans les aspirations folles et intenables de la bourgeoisie. L’avenir se trouve dans l’humilité, l’inventivité et la résilience propres aux classes populaires. Ainsi, l’écologie populaire est déjà là et nous pouvons nous mobiliser et nous engager collectivement pour la faire vivre partout. Faisons en sorte que la fin du monde ne soit que la fin de leur monde.  

A Nantes, nous sommes toujours plus nombreux à nous engager pour construire Nantes en commun.e.s ! Vous aussi, vous pouvez vous engager ! 

Lire +  Fête Not Dead ! Rêve Party de la résistance.