Sélectionner une page
Vendredi avait lieu une manifestation, notable par son ampleur et sa vigueur, pour porter haut et fort dans l’espace public la voix d’un front contre la menace rampante du fascisme.
Car oui, plus que jamais dans notre histoire récente, la pensée réactionnaire s’étend et séduit des élites qui, au point où nous en sommes, ont su se hisser aux portes de tous les pouvoirs.
Nous l’affirmons : l’extrême droite au pouvoir représente un danger mortel pour les classes populaires et toutes les personnes qui aujourd’hui subissent déjà discriminations et précarisation.
Toute action, discours, manifestation contre l’extrême droite est juste et salvatrice.
Aucune excuse n’est nécessaire quand on lutte contre l’extrême droite.
Aucune excuse n’est nécessaire quand on lutte pour la sûreté et la protection du plus grand nombre face à la menace fasciste.
Pourtant, depuis vendredi, les élu•e•s de Nantes, du PS à LR, exigent des excuses.
Nous affirmons notre indéfectible soutien à toutes celles et ceux qui luttent contre l’extrême droite.
Nous ne commenterons pas les actes particuliers qui peuvent surgir lors d’une manifestation tant ils sont dérisoires face aux menaces qui nous guettent.
En revanche, nous interpellons celles et ceux qui réclament des excuses : que faites-vous contre l’extrême droite ?
N’est ce pas vous qui avez pris part aux marches réactionnaires contre le droit au mariage pour tous ?
ou
N’est ce pas vous qui avez laissé faire le meeting d’un homme condamné pour appel à la haine raciale dans notre Zenith ?
ou
N’est ce pas vous qui avez accueilli en grande pompe un ministre qui considère Marine Le Pen comme « trop molle » ?
ou
N’est ce pas vous qui considérez certains de nos concitoyens comme « indésirables » dans l’espace public ?
Nous dénonçons ces indignations à géométrie variable.
Nous dénonçons l’inaction de ces élus offusqués.
Nous dénonçons la complicité.
Construisons et renforçons notre front commun contre l’extrême-droite et pour la sûreté du plus grand nombre.
Lire +  Présidentielle 2022 : nous soutenons JL-Mélenchon, la meilleure chance d'éviter le pire