Sélectionner une page

[Communiqué de la Maison du peuple et du collectif Base le 12/01/22]

Avec la mairie, ça progresse mollement… 

Nous étions donc reçu⋅e⋅s ce mardi 11 janvier par Bassem ASSEH (1er adjoint), Mahaut BERTHU (adjointe en charge de la vie associative) ainsi qu’une personne du cabinet de Johanna ROLLAND. 

D’emblée, Monsieur ASSEH nous a annoncé qu’il n’y avait pas de solution pour nous, ni à court terme, et vaguement à long terme. Nous nous attendions à cette réponse. 

Depuis le début l’enjeu est de faire comprendre à nos élu⋅e⋅s ce qu’est le projet MdP x BASE. Nous pensions avoir bien avancé lors du dernier rendez-vous mais le manque de solution concrète lors de celui-ci traduit un engagement mou à nous soutenir et encore trop de méconnaissance quant au caractère résolument innovant du projet que l’on porte pour la ville de Nantes. 

Encore une fois, si nos interlocuteur⋅ices veulent nous considérer comme une asso comme les autres, nous nous évertuons de leur démontrer que notre projet ne rentre dans aucune case et que ce que nous défendons va bien au-delà d’une simple mise à disposition de locaux. À court terme réponse en février ! Ainsi, pour ce qui est de l’urgence présente et d’une potentielle occupation de locaux vacants, nous serons fixé⋅e⋅s en février. Il y a notamment de la place disponible temporairement dans les locaux du CREPS à Doulon et la ville doit encore réfléchir à la façon dont elle va articuler l’ensemble, en incluant surtout des associations du quartier. Nous avons montré notre intérêt, en partant du principe que nous désirions expérimenter une première collaboration avec les services de la ville, même sur un temps court d’un mois ou deux. Faire avec les assos du quartier, quelle qu’elles soient nous enthousiasme grandement et nous avons demandé à nos élu⋅e⋅s de nous mettre en lien pour déjà imaginer des synergies. 

 

À long terme, timidité et langueur institutionnelle On nous a parlé d’un appel à projet qui serait lancé dans les prochains mois, pour un lieu resté secret mais pouvant correspondre à nos ambitions. Cet espace apparemment d’envergure, serait potentiellement disponible dans 18 mois. Évidemment on connaît le flou qui entoure ce genre d’appel à projet et les délais incertains qui sont inhérents ; mais nous y participerons de façon volontaire si cela nous permet de pérenniser la Maison du Peuple ! Nous avons toutefois exprimé le fait que notre philosophie était toute autre, qu’un appel à projet c’était mettre en concurrence des assos et collectifs qui par ailleurs peuvent parfaitement collaborer. L’ambition du projet BASE x MdP est justement de favoriser les échanges et les complémentarités entre acteurs d’un même territoire et de proposer des alternatives réjouissantes aux logiques de marché. Solidarité, écologie et citoyenneté ne sont pas des concepts à mettre en concurrence. 

 

Nous avons rappelé aux élu⋅e⋅s que nous avions à Nantes toutes les compétences pour imaginer des modèles adaptés aux problématiques de demain, qu’une Maison du Peuple fédératrice était justement à la pointe de ce renouveau, et qu’il ne suffisait que d’un coup de pouce de la mairie pour concrétiser cette ambition heureuse. Dans l’optique d’une collaboration saine et constructive, nous avons également remis à nos hôtes une première ébauche de feuille de route qui reprend quelques unes des mesures issues du programme électoral de Johanna Rolland, et auxquelles notre projet répond déjà ou peut répondre. Nous espérons qu’iels comprendront qu’il est véritablement possible de trouver des solutions gagnantes-gagnantes et que cela pourra servir de base pour élaborer la suite. 

 

Document consultable en suivant ce lien : https://link.infini.fr/MbFjeeNb 

 

Lire +  Les urgences du CHU de Nantes débordent, mais ce serait la faute des patient·e·s !