Sélectionner une page

À Nantes, le 4  novembre 2021


Monsieur,


Samedi dernier, le 30 octobre, nous sommes entrés de façon impromptue dans les locaux dont vous êtes propriétaire, au 7 rue de Gigant. Nous regrettons de ne pas avoir pu vous rencontrer et discuter avec vous. Nous vous envoyons la présence pour vous expliquer notre démarche et vous faire une proposition.  


Le 30 octobre, la veille de la trêve hivernale, face à l’urgence sociale et en attendant la mise à disposition d’un bâtiment par la mairie, nous avons décidé d’agir pour loger des personnes à la rue. Cette action non préméditée s’inscrit dans une démarche pacifiste et humaniste visant à offrir des hébergements d’urgence aux personnes les plus vulnérables, notamment des femmes, des enfants parfois très jeunes, et aussi des hommes en grande précarité.


À Nantes comme ailleurs, nous faisons face à une situation absurde : d’un côté, de nombreux bâtiments sont vides et de l’autre, de plus en plus de personnes sont à la rue et un grand nombre d’associations et de collectifs agissant pour l’intérêt général n’ont pas d’espace pour s’organiser. Personne ne peut se satisfaire de cette situation.


C’est pourquoi nous vous proposons d’enrayer cette tendance et d’amorcer une dynamique positive et humaniste à Nantes. 


Vous êtes actuellement propriétaire d’un bâtiment de plus de 1800m2 qui est vide depuis plusieurs mois et risque de le rester encore un certain temps avant que les travaux ne commencent. Nous vous proposons de mettre l’Édit de Nantes temporairement à disposition de la Maison du peuple et de la Base, jusqu’aux début des travaux. 

Lire +  À nous de jouer ! • Le 7 mars 2019


Nous vous proposons de signer avec nous un commodat. Le Commodat est un contrat qui permet de louer gratuitement des logements vides pour une courte durée. Ce contrat protègera votre bien et vos plans, tout en rendant service à de nombreux Nantais et Nantaises. 


Nous sommes un collectif rassemblant des habitantes et habitants de tous horizons, des associations d’aide aux personnes à la rue, des associations citoyennes et écologistes, des organisations culturelles et sportives. Jusqu’au 28 juillet dernier, nous occupions et ce depuis octobre 2019 l’ancien collège Notre-Dame-de-Bon-Conseil où nous avons développé un modèle inédit, où solidarité, culture et éducation populaire s’entremêlaient. Plusieurs élus de la majorité municipale nantaise et d’ailleurs sont venus constater l’utilité publique de ce centre social, de ce lieu de rencontre où des personnes se sont reconstruites et où des jeunes pouvaient déployer des actions et s’engager pour le climat. Avec ce lieu, la Maison du peuple et la Base avaient réussi à devenir le cœur battant du monde associatif nantais en organisant des centaines d’événements sportifs, culturels  et en faveur de la transition écologique, tout en accueillant plus de 1 000 personnes à la rue en 2 ans. Ci-joint vous trouverez le dossier du projet de nouvelle Maison du peuple. 


Pour que cela soit de nouveau possible et ce, le temps que la mairie fasse son travail d’acteur public, nous vous proposons que notre collectif reprenne vie dans l’ancien Édit de Nantes. 


L’Édit de Nantes est un symbole de paix entre des frères ennemis. Nous vous proposons aujourd’hui de faire un acte de paix sociale. De la même façon que cet édit a accordé des lieux refuge aux protestants, nous vous invitons à nous ouvrir les portes de cette grande maison. 

Lire +  Un grand projet imposé : le regroupement du CHU sur l'île de Nantes


Dans l’attente de votre réponse, veuillez considérer nos sincères salutations,

La Maison du peuple de Nantes et la Base.