Sélectionner une page

Nous sommes le lundi 15 mars 2021, quasiment un an, jour pour jour, après le début du premier confinement qui a suspendu le pays pendant huit semaines, parce que nous n’avions pas les moyens médicaux de faire face à la pandémie mondiale du Covid-19.

Nous sommes le 15 mars 2021 et aujourd’hui le Conseil de surveillance du CHU de Nantes se réunit à la préfecture. Cette instance rassemble tous les décideurs du projet de futur CHU et donc ceux qui ont décidé ou accepté la réduction du nombre de lits et de postes de soignant·e·s.

Nous sommes le 15 mars 2021, et nous matérialisons les 231 lits supplémentaires qui vont être détruits d’ici l’ouverture théorique du futur CHU. 231 lits qui symbolisent le renoncement et l’irresponsabilité de nos dirigeants politiques.

Car aujourd’hui, plus personne ne peut faire semblant de méconnaître les conséquences de la réduction des moyens pour les hôpitaux. Ils savent les risques qu’ils font prendre à la population et pourtant, ils continuent.

Ils savent aussi que ce sont les personnes qui ont le moins de moyen qui vont renoncer à se soigner s’il n’y a pas suffisamment de place ni de soignant·e·s et/ou si les délais sont trop importants.

Ils savent que ce sont, une fois de plus, celles et ceux qui sont déjà précarisés qui vont faire les frais de leurs décisions. Et pourtant, ils continuent.

Ils savent que l’écrasante majorité de la population s’oppose à la réduction du nombre de lits et de soignant·e·s et au projet de futur CHU nantais, quand on lui donne la parole (cf. la convention citoyenne de Nantes métropole). Et pourtant ils continuent.

Lire +  Lancement de Nantes en Commun·e·s • Le premier jour du reste de notre ville

Les militantes et militants qui s’opposent à ce projet dangereux poursuivent leur action pour alerter les habitant·e·s et pour un hôpital qui réponde aux besoins de la population.

Le groupe qui a réalisé l’action du 15 mars rassemble des militant·e·s du GIGNV, de Nantes en commun, de Youth For Climate Nantes et des militant·e·s autonomes.

Voici le film d’anticipation réalisé à cette occasion :

Voici les articles parus dans la presse suite à l’action :

Presse Océan : Nantes. Nouvelle mobilisation contre le projet de futur CHU sur l’Île Beaulieu

Hit West : Le futur CHU chahuté à Nantes

20 minutes : Nantes : Les opposants au nouveau CHU ne lâchent pas l’affaire

France 3 : Nantes : nouvelle action contre le projet de transfert du CHU

Ouest France : Nantes. Nouvelle mobilisation contre le projet de futur CHU sur l’Île Beaulieu

TéléNantes : CHU : mobilisation contre la suppression de lits