Sélectionner une page

Vendredi 12 avril, nous avons été découvrir et donné un coup de main à l’Horta Alliberada ! Un terrain occupé par les habitant·e·s pour créer un jardin depuis 3 ans déjà !

Le terrain en plein centre de la ville, à Sants appartenait à une agence immobilière qui a fait faillite pendant la crise, puis une banque véreuse l’a récupéré. Les habitant·e·s du quartier y ont vu une opportunité !

Ils et elles ont aménagé le terrain, où on trouve aujourd’hui des espaces de jeux pour les enfants, des coins repos et discussions, plein de planches de culture et une cabane pour ranger tout le matériel.

Tous les vendredis le terrain est cultivé. Ce vendredi, on y plantait salades, poivrons, tournesols, courges et fraises du jardin et on y cueillait les fèves plantées en février.
“Ce qu’on plante on s’en fiche, ce qui est important c’est que les gens se retrouvent ici et viennent discuter !”, nous explique un habitant-jardinier. Et effectivement, le coin repos n’a pas désempli : parents avec leurs poussettes, enfants courant dans tous les sens, adolescent·e·s… Même si tout le monde n’ose pas encore rentrer dans le jardin malgré sa position centrale et sa porte d’entrée aguicheuse, de nombreuses personnes s’arrêtent derrières les grillages pour observer, discuter ou expliquer à leurs enfants ce que c’est que de planter des graines et pourquoi les gens sont là.

En dehors des vendredis jardinage, une assemblée générale se tient tous les mardis soirs pour organiser et accueillir les nouveaux venus.

Dans chacun des quartiers de Barcelone, on trouve un jardin cultivé en commun autour duquel la vie de quartier s’anime. Ces espaces de rencontres sont une occasion pour parler d’alimentation biologique et locale, ce que prône les initiatrices et initiateurs de ces jardins.

Lire +  Confinement II : déconfinons nos libertés et continuons à bâtir un autre monde

Vive les jardins en communs !